Une chambre en exil

Souleimane Omar Youssef. Une chambre en exil. Flammarion, 2022.

Quand les politiciens de la mairie vont à la pêche aux voix des musulmans, et que l'imam recherche l'aide des politiciens, ce n'est pas une dictature, mais une démocratie qui va mal.
[…]
C'est une autre France, où Hassan el-Banna remplace André Malraux, où un islamologue peut être considéré comme quelqu'un de plus modéré qu'un philosophe et où le burkini fait plus parler que l'art. Le racisme et la religion prennent la place de la Renaissance; cette France inattendue étonne au plus haut point quelqu'un comme moi désireux de découvrir le pays de Paul Éluard. Où la culture, les librairies, la poésie sont au service de la vie quotidienne.

p. 90-91



Site de l'éditeur
Portrait de l'auteur par Philippe Chassepot pour Le Temps

Moscou année zéro

Fabien Nury (Scénario) Thierry Robin (Dessin), Moscou année zéro, Dargaud 2019

Le site de l'éditeur

Werther

Werther
Jules Massenet (1842-1912)
Drame lyrique en quatre actes et cinq tableaux
Livret d’après le roman épistolaire Les Souffrances du jeune Werther de Goethe

Site de l'opéra
Juliette De Banes Gardonne pour Le Temps

Aux frontières de l'Europe

Rumiz Paolo, Aux frontières de l’Europe. Gallimard, 2012

J'ai voyagé pendant plus d'un mois sur une ligne sismique qui ne dort qu'en apparence. J'ai franchi des douanes, des barbelés, des barrières avec des miradors et des réflecteurs. J'ai vécu des confiscations de marchandises, des attentes interminables, des arrestations, des contrôles de visa extrêmement durs. En passant d'un côté à l'autre des limites de l'Union européenne, j'ai éprouvé plus d'une fois un certain frisson, mais sans jamais penser à la guerre froide.
[…] Il a peut-être raison, Maxim, la frontière retourne vers le froid.

p. 322-323

Les textes de Paolo Rumiz sont imprégnés de l'atmosphère des confins, de lieux souvent retirés qui permettent l'accès à l'ailleurs. La rupture résultant de décisions historico-politiques contraste avec les continuités environnementales, les ruptures de l'histoire politique. En évitant le recours à l'automobile, l'auteur s'assigne une contrainte qui lui permet de mieux s'imprégner de l'atmosphère des lieux... et s'offre le plaisir du voyage ferroviaire. Lire plus…

Au nom de l’image

La représentation figurative entre culte et interdit dans l’Islam et dans la Chrétienté
Musée Rietberg

Site du Musée
Elisa de Halleux pour Le Temps

Hive

La ruche – Hive de Blerta Basholli (Kosovo, Suisse, Macédoine du Nord, Albanie, 2021), avec Yllka Gashi, Çun Lajçi, Aurita Agushi, Kumrije Hoxha, Adriana Matoshi, 1h24.

Au lendemain du conflit qui a permis l'émancipation de la Kosovë de la mainmise serbe, l'espoir de libertés bute rapidement sur l'immobilisme d'une société dominée par le patriarcat.
Farhije dont le mari a disparu pendant la guerre est seule pour subvenir aux besoins de sa famille. Ses initiatives pour y parvenir sont vues comme des tentatives de subvertir l'ordre établi en dépossédant le chef disparu de la cellule familiale de son rôle. Blerta Basholli utilise avec intelligence la métaphore de la ruche pour illustrer les petites victoires de Farhije et de ses voisines : petit-à-petit elle réussit à prendre soin de la colonie d'abeilles et à en tirer un bénéfice.
L'ombre de Bashkim, le mari disparu pendant la guerre, domine le film. C'est en son nom que s'organise l'opposition masculine à l'entreprise des femmes que l'on accuse de déshonorer leur mari. Inspiré de faits réels, le film rappelle que les traumatismes ne suffisent pas à renverser un ordre établi; ils peuvent au contraire contribuer à figer les situations dans ce qu'elles ont de plus sombre. Les femmes ont contribué tout au long du XXe s. à faire fonctionner les sociétés en guerre, mais la reconnaissance de leurs compétences et de leur droit reste un objet de leur lutte, et pas seulement en Kosovë !

Dossier de presse
Antoine Duplan pour Le Temps
RTS – culture
Internet Movie Database