Bretagne – 2022

Une occasion festive en Bretagne nous sert de prétexte à parcourir un nouveau tronçons du GR34, sentier des douaniers, de Beauvoir à Saint-Malo. Cinq jours de randonnée, principalement le long de la Baie du Mont-Saint-Michel.
Beauvoir sert essentiellement de lieu d'accès au Mont-Saint-Michel et, malgré son nom, ne mériterait sinon aucun détour. Y dormir permet cependant d'accéder à l'Abbaye de la célèbre île avant le déversement des flots de touristes qui visitent la Haute-Bretagne et cet audacieux édifice, conçu pour abriter les bâtiments abbatiaux sur une surface réduite et escarpée. Les architectes ne sont pas parvenus à ériger cet ensemble du premier coup, mais la ténacité des constructeurs a permis d'allier somptuosité et harmonie, notamment pour le cloître et le réfectoire.
Les historiens d'art estiment que la pérennité du lieu a été assurée grâce à sa transformation en prison à la suite de la Révolution. Cet usage a cependant gravement endommagé l'ensemble.

La première étape…

permet de quitter la Normandie vers la Bretagne. Difficile d'imaginer plus plate : les seuls dénivelés nous font accéder aux digues qui ont permis petit-à-petit de gagner des surfaces sur la mer. L’accroissement des terres arables est un phénomène complexe; de fait l’extension est à la base un processus naturel qui a été consolidé par l’homme. Les marées descendantes étant plus faibles que les flux montants les matières limoneuses se sont accumulées et ont permis la colonisation de plantes capables de prospérer en milieu salin. Lorsque ces terrains ont été stabilisé, les riverains ont décidé de les protéger par des digues.
Cette extension a pourtant été accélérée entre le milieu du XIXe s et 1934 quand une véritable campagne de polderisation a été entreprise. L’Etat y a mis fin quand il a souhaité garder au Mont-Saint-Michel son caractère maritime. De nombreuses actions ont été réalisées dans ce but. Les visiteurs ont alors dû se résoudre à renoncer à visiter la célèbre île en y accédant par train (dès 1938 puisque la ligne était déficitaire malgré l’essor du tourisme) puis en véhicule privé suite au déplacement des parkings et à la destruction de la digue.
Les grands travaux entrepris ces dernières années – le nouveau barrage sur le Couesnon et la passerelle d’accès ayant été inaugurés pendant la Présidence de François Hollande – ont permis de déplacer les zones sablonneuses qui obstruaient la baie au Nord de l’île, mais la colonisation par les herbus recommence dans d’autres zones proches.
L’écosystème de la Baie du Mont-Saint-Michel est fragile comme le montre le film diffusé à la Maison des polders de Roz-sur-Couesnon. La qualité des productions locales dépend de la modération de la production. Que l’on élève trop de moutons pour leurs agneaux des prés salés et c’est la nature des nutriments favorables aux moules et aux huîtres qui s’en ressent. La gestion des eaux des bassins versants influencent aussi la qualité des pêches… et c’est donc de manière globale que la gestion doit être entreprise en considérant l’homme comme un des éléments de la problématique et en essayant de le rendre conscient des conséquences du profit à court terme.

La deuxième étape…