Bruno Manser

Bruno Manser – La Voix de la forêt tropicale, biopic de Niklaus Hilber (Suisse, 2019), avec Sven Schelker, Nick Kelesau, Elizabeth Ballang, Matthew Crowley, David Ka Shing Tse, 2h21

Bruno Manser Fonds

Bruno Manser dessine et écrit dans son journal en automne 1989. Au premier plan, le gibon Uut. Photo: James Barclay – BMF



Le Gouvernement du Sarawak, état malais, considérait Bruno Manser comme naïf et insensé. Son action était sous-tendue par un certain romantisme, mais pourtant toujours cohérente et réfléchie.
Le succès du biopic Bruno Manser – voix de la forêt tropicale atteste de sa notoriété, vingt ans après sa mystérieuse disparition.

Il faut des personnes qui sont un peu monomanes, qui incarnent une idée et font tout pour transmettre entièrement cette idée à d'autres personnes. Il nous faut de tels visionnaires, il nous faut ces personnes qui non seulement ressentent soudainement une situation comme intolérable, mais qui expliquent et le montrent jusqu'à ce d'autres personnes ressentent aussi ce caractère intolérable.

Ruth Dreifuss
«Bruno Manser: Fasten für den Regenwald»

blogEntryTopper Lire plus…

La tête haute

La Tête haute, d’Emmanuelle Bercot (France, 2015), avec Catherine Deneuve, Benoît Magimel, Sara Forestier, Rod Paradot. 1h59.

Encore un film qui montre le monde tel qu'il est… même si nous aimerions occulter cette réalité. Emmanuelle Bercot fait remonter l'origine de cette production au lien créé dans un trio réel constitué d'un jeune délinquant, de son éducateur, l’oncle de la réalisatrice, et d'une juge des mineurs. La force de ce film est d’“ancrer le récit dans un parti-pris radical, en nous concentrant sur le processus éducatif, en sortant le moins possible des structures éducatives qui jalonnent le parcours d’un mineur délinquant.”

Rod Paradot et Benoît Magimel

blogEntryTopper Lire plus…

Gloria Mundi

Gloria Mundi, de Robert Guédiguian (France, 2019), avec Ariane Ascaride, Anaïs Demoustier, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, 1h47.

Le hasard du calendrier veut que la sortie suisse de cette production soit programmée à la veille du début de la saison de grèves de l’hiver 2019-2020. Un mouvement qui prend en otages certains employés, à l’image de Sylvie dans le film. Un opus sombre qui invite à la réflexion, si ce n’est à l’engagement politique.

J’ai toujours pensé que le cinéma devait nous émouvoir parfois par l’exemple pour nous montrer le monde tel qu’il pourrait être ; parfois par le constat pour nous montrer le monde tel qu’il est.

Robert Guédiguian
Note d'intention

blogEntryTopper Lire plus…

Le mariage des moussons

Le Mariage des moussons, 2001. Comédie dramatique réalisée par Mira Nair avec Naseeruddin Shah, Lillete Dubey, Vasundhara Das (1h54)

Encore un film malin pour aborder les paradoxes des sociétés globalisées. Lire plus…

L'homme qui aimait les livres

Lutz Philippe, L'homme qui aimait les livres, récit. Médiapop, 2019

Ce récit de vie, au travers de la lecture, induit une réflexion sur la construction de la pensée.

Aucun parent, aucun enfant, aucun ami ne nous offrira jamais [cette diversité].
Tout cela bien sûr fonde notre imaginaire, notre savoir, notre sensibilité.
Tout cela nous humanise.
Sans livres, chacun les siens, selon les hasards de l'existence et les nécessités de chacun, nous passerions nos vies dans une infinie solitude.

p. 143

Lire plus…

It must be Heaven

blogEntryTopperIt Must Be Heaven, de et avec Elia Suleiman (Palestine, France, Qatar, Allemagne, Canada, Turquie, 2019), 1h37

L’homme qui trouve sa patrie douce n’est qu’un tendre débutant ;
celui pour qui chaque sol est comme le sien propre est déjà fort ;
mais celui-là seul est parfait pour qui le monde entier est comme un pays étranger.
Le tendre a fixé son amour en un seul point du monde ;
le fort a étendu son amour à tous ;
le parfait a anéanti le sien.

Hugues de Saint-Victor (12ème siècle)
Note d'intention


Tentant de classer le dernier film d'Elia Suleiman dans la catégorie des auto-documentaires, tant le réalisateur s'y met en scène en observateur mutique du monde. Un état de rêverie et de contemplation qui interroge. Lire plus…