La mendiante de Shigatse

Ma Jian. La mendiante de Shigatze. Actes Sud ; L'Aire, 1988.

Peintre jugé subversif pendant la campagne contre “la pollution anti- spirituelle”, Ma Jian deviendra écrivain à sa sortie de détention. Ébranlé par ses tracas, il entreprend un long voyage qui le conduira au Tibet. Étant bouddhiste, il espère y trouver un sens à sa vie.

Partant à l'assaut de ces montagnes qui se dérobaient comme les murs d'une citadelle, écoutant monter en moi les battements furieux de la vie. Cette vie qui travaillait à me vider, à me laver de toute substance, à me réduire à mon enveloppe chamelle malpropre, à cette chose abattue pestant et se grattant.

p. 69

A son retour, il publie ce recueil de récits. Ses impressions de voyage ne sont pas mieux accueillies que ses œuvres graphiques. Lire plus…

Le fracas du temps

Schostakowitchs_im_Publikum_der_Bachfeier
Barnes Julian. Le fracas du temps (The Noise of Time) : Roman. Mercure de France, Folio, 2016.

Chostakovitch en 1950 à Leipzig – Deutsche Fotothek

Davantage qu'un roman bibliographique, Barnes propose une réflexion politique qui questionne le totalitarisme.

[…] si un compositeur est amer, ou désespéré, ou pessimiste, cela veut quand même dire qu'il croit encore en quelque chose. Qu'est-ce qui pourrait être opposé au fracas du temps ? Seulement cette musique qui est en nous – la musique de notre être – qui est transformée par certains en vraie musique. Laquelle, au fil des ans, si elle est assez forte et vraie et pure pour recouvrir le fracas du temps, devient le murmure de l'Histoire.
C'était sa conviction.

p. 172-173

Lire plus…

Sacrifice

Oates, Joyce Carol. Sacrifice : Roman. P. Rey, 2016. Points Seuil

Une excellente tasse de café qui laisse un arrière-goût amer.
Voilà l'image qui me vient en fermant ce livre.

Lire plus…

Retour à Reims

Adaptation du livre Retour à Reims de Didier Eribon (Fayard, 2009) dans une version de la Schaubühne Berlin

Présenter un essai au théâtre, même le texte d'Eribon, n'est pas courant. Le dispositif de Thomas Ostermeier est astucieux. Il représente Irene Jacob dans un studio; elle sonorise un film qui mêle des éléments biographiques de l'auteur et des images d'archives qui en situent le contexte.
Lire plus…

Orphée et Eurydice

Orphée et Eurydice
Tragédie-opéra en 3 actes de Christoph Willibald Gluck (1714-1787)

La mise en scène d'Aurélien Bory allie simplicité et sophistication. Elle fait de la frontière entre le monde des vivants et des morts le point central de l'œuvre. Tantôt c'est un rideau à peine déformant (pour la vue et pour l'ouïe), tantôt un miroir infranchissable.
L'utilisation de cette structure permet de jouer littéralement sur plusieurs plans, notamment dans la scène de la déploration qui ouvre l'opéra. Le “fantôme de Pepper” invite à voir au-delà des apparences.
Orphée-et-Eurydice-©-Alan-Humeroses-2-min

Orphée et Eurydice © Alan Humeroses

Lire plus…

Luxe au bord du Nil

Fondation Abbegg – Riggisberg

Les tissus de l'Egypte Antique présentés dans le cadre de cette exposition soulignent le rôle du vêtement dans le positionnement social. Ces parures sont des pièces de prestige dont le coût, aujourd'hui, serait celui d'un véhicule de luxe ou d'un yacht.
Deux tuniques d'une seule pièce, tissée sur des métiers de 2m50, sont particulièrement impressionnantes. Les décorations peuvent être rapportées sur le vêtement ou incluent dans le tissage original. Ces pièces de lin, de soie ou de laine ont pu être préservées dans des zones désertiques. Lorsque le vêtement était abîmé, il était parfois découpé pour en décorer d'autres.

Le site de la Fondation
Communiqué de presse (angl.)